Le Corbeau Blanc – Jerusalem

Le Corbeau Blanc – Tel Aviv
10/10/2019

Jerusalem 1er Avril 2020 - 20:30

Billets

Carré Or : 290 nis
Catégorie 1 : 240 nis
Catégorie 2 : 190 nis

Promotion pour les plus rapides: -25% sur les 50 premiers billets


Assurance Annulation: Jusqu'à 10 jours avant, soyez intégralement remboursés du prix de votre spectacle si vous ne pouvez plus vous y rendre.


 

Révélation du Festival d'Avignon 2019


Jérusalem, Été 1960.

Adolph Eichmann est assis à une table dans une pièce sobre. La porte s’ouvre. Un gardien fait entrer le Dr Anna Baum rattachée au bureau N°6 de la police d’Etat d’Israël pour une mission spéciale. Cette psychologue est chargée d’interroger, dans sa cellule, l’ancien criminel de guerre récemment kidnappé en Argentine par le Mosssad.

Lors de cet interrogatoire incisif et tendu, Baum cherche à arracher de son interlocuteur des éléments manquants afin d’instruire le dossier pour le procès, tandis qu’Eichmann tente de savoir qui est vraiment Baum.

Un jeu du chat et de la souris se met en place. Chacun use alors de tous les moyens à sa disposition, sincérité, ruse, mensonge, omissions, agressivité… pour prendre le pouvoir sur l’autre et parvenir à ses fins ; Baum, faire admettre ses responsabilités morales au SS dans la « solution finale », et Eichmann, faire accepter à Baum qu’il n’avait pas d’autre choix qu’exécuter des ordres.

Le Corbeau blanc est une pièce basée sur les archives du procès à Jérusalem. A travers la confrontation entre une militaire israélienne et l’ancien nazi Adolf Eichmann, le texte décortique avec précision les mécanismes qui ont abouti à la Shoah, tout en interrogeant notre capacité de résistance à la barbarie.

La tension psychologique de ce face à face, qui rappelle parfois celle du film "Le silence des agneaux", révèle progressivement les étapes qui ont mené l'ancien nazi à participer activement à cette logique de haine et de destruction. Il est aussi un prétexte pour sonder l’âme humaine et saisir comment un être humain peut basculer dans la violence, la haine et l’antisémitisme.

 

Extraits

Baum : Vous souvenez-vous des quelques personnes en Allemagne qui se sont élevées contre les lois raciales ?
Eichmann : Les « Corbeaux Blancs » ?
______
Baum : Aucun être humain n’a le droit de vous PARDONNER ...
Et aujourd’hui, il est nécessaire, qu’un homme accepte de regarder l’histoire en face !
Violez vos ordres, pour une fois, et vous sauverez vos fils et les miens. Vous pouvez être Le Corbeau Blanc ! »
______
Eichmann : Les experts. Ja, ça me connaît ! J’en étais un. Plus tard, on les appelle des « criminels de guerre »
______
Eichmann : Je renifle le Eichmann en vous ...
______
Eichmann : Je ne suis qu’un être humain. J’ai obéi aux ordres. Oui, obéi ! Vous préférez le chaos ?...
______
Eichmann : Docteur, s’ils m’avaient dit, « Tuez votre père, c’est un traître » je l’aurais fait…
______
Baum : je ne sais toujours pas comment ce petit snob et ces cannibales en tenues de soirée ont pu devenir des SS et des SA dignes des hommes de Neandertal ?
Eichmann : La peur !...